CdV et PRU

« donner aux habitants de ces quartiers envie d’y rester et à ceux qui n’y sont pas encore de s’y installer » (directeur de l’ANRU), on y ajoutera les moyens d’en partir….

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine a mis en ligne sur son site internet une plaquette (5 pages et 2 schémas) expliquant de manière synthétique comment élaborer les protocoles de préfiguration des futurs projets de renouvellement urbain.

Nicolas Grivel,  rappelle que les projets du NPNRU feront l’objet d’une contractualisation en deux temps :

1- Le protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain permettra aux acteurs de s’accorder sur une feuille de route qui vise à allier projet politique porté par les élus à un projet opérationnel, étant entendu que la traduction dudit projet politique n’est autre que le contrat de ville. Ce protocole est destiné à financer le programme d’études et les moyens d’ingénierie qui seront nécessaires à la conception des projets urbains et à la définition des conditions de leur faisabilité. Il doit donc comporter : la liste des quartiers Anru, les orientations stratégiques à 10-15 ans (le volet urbain du contrat de ville), le programme d’études urbaines et son calendrier, les moyens qui seront affectés à l’analyse financière des projets (et à la recherche de financeurs !), les modalités d’association des habitants (installation de la maison de projet).

2- la convention de renouvellement urbain qui pourrait intervenir entre six et dix mois après le protocole.